Comment

Les femmes et la formation professionnelle


La formation professionnelle apparaît aujourd'hui comme un véritable levier vers l'égalité des hommes et des femmes au travail. Un sujet relativement important que l'on a tendance à oublier et que l'on évoque malheureusement que trop peu. Faisons un tour d'horizon avec une infographie réalisée par topformation.fr.

La formation est une façon d’améliorer les inégalités salariales.

Infographie-Femme-et-formation-professionnelle-FemmesAlpha.png

Comment

Marina Dubois - Femmes inspirantes 2018

Comment

Marina Dubois - Femmes inspirantes 2018

MarinaDubois.jpg

Nom Complet: Marina Dubois

Profession et Entreprise : Fondatrice de Inédit du Nord

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ? : Quand tu veux vraiment atteindre un objectif personnel ou professionnel, tu deviens ambitieux. Selon moi quand tu as de l'ambition c'est parce qu’en premier tu AIMES et tu es motivé par l'objectif ou le projet que tu veux atteindre. L’ambition, je l'incarne toujours dans mon quotidien, mais elle est plus facile lorsque je suis enthousiasmé à ce que je fais. Aussi, être visionnaire m'aide beaucoup à avoir de l'ambition, car ça me pousse à aller plus loin pour réaliser mon objectif. Et alors voir le résultat final est motivant et donne envie de continuer.

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ? : Je n'ai pas de conseil à me donner. Le parcours que j'ai eu durant les dix dernière année m'a amené là ou je suis. Il est important pour moi de vivre chaque étapes. J'ai par contre il y a dix ans manqué de confiance en moi, mais j'étais très rêveuse. Mes ambitions et mes rêves m'ont amené où je suis aujourd'hui et la confiance est venue par le fait même. Il faut croire en nos rêves de petite filles

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ?: Lorsque j’étais étudiante en design de mode, je me suis lancée dans la création de tuques aux pompons de fourrures. Je n’aurais jamais pensé qu’en faisant un concours sur Facebook j’allais attendre 7000 personnes. J’étais là avec le bon produit au bon moment ! Ç’a été pour moi ma première vraie expérience sur l’entrepreneuriat (OK j’en ai eu des minis au primaire avec la vente de porte-clés, hihi). Les gens me faisaient confiance et me faisaient des virements pour commander leurs tuques, j’avais aussi un point de vente dans une pharmacie où j’avais travaillé. Finalement, j’ai découvert la plateforme Etsy assez rapidement et j’ai pu avoir beaucoup plus de vente. Bref, ç’a été pour moi un bel apprentissage dans toutes les sphères. J’ai vécu des moments difficiles avec les gens qui étaient contre la fourrure et qui menaçaient ma page. Bref, ç’a été la folie et j’ai énormément appris durant cette année-là!

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.): La chouette pour la capacités intuitives

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _(glissé une qualité de votre choix) ! : Motivés.

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel, et pourquoi ? :Mon copain a l’influence dans mes choix et mon cheminement professionnel. Il est très rationnel tout en croyant en moi et mes idées de grandeurs. Ça fait un bel équilibre lorsqu’il me donne des conseils.

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ? : Noholita (Camille Callen) une ''influenceure'' française. J’ai toujours été intrigué par l’entrepreneuriat de l’influence et j’ai toujours admiré et suivis cette personne. Elle m’a aidé à être moins gêné dans mes story et ainsi donner des conseils et des anecdotes de ma vie. J’aimerais donc être 24 h dans sa peau pour observer une journée typique d’elle et de voir un autre monde de l’entrepreneuriat.

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?: La transparence. (L'honnêteté et la spontanéité)

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ? : De rester elle même et de faire ce qu’elle aime. Lorsque j’ai commencé à avoir de la compétition dans mon domaine, ma mère m’a toujours dit met tes œillères et continue, car tu es sur la bonne voie. Si les autres te copient, c’est que tu es sur la bonne voie ! Je dirais donc la même chose. Lorsque tu aimes ce que tu fais et que tu es passionnée, les clients le ressentent.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ? : Être entrepreneur c’est toujours avoir de nouveaux projets. En même pas 1 an j’ai bâti ma boutique et je travaille déjà sur un autre projet. C’est difficile de savoir les nouvelles idées que je vais avoir d’ici là. Haha ! Par contre, j’aimerais d’ici 5 ans, avoir au moins deux ou trois boutiques Inédit du Nord. Quand je vois ce que j’ai bâti en 1 an, je n’imagine pas, en 5 ans ! Wow j’ai hâte de voir ce que je vais avoir accompli.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès? : Être passionné tout en travaillant fort, Mais lorsqu’on est passionné, on travaille fort sans s’en rendre compte :)



Comment

S'engager de la bonne façon en affaires

Comment

S'engager de la bonne façon en affaires

roue vie (1).png

Si vous avez déjà des résultats au-delà de vos espérances en affaires, cet article n'est pas pour vous !


D'après-vous, votre niveau d'engagement envers vos projets et votre entreprise a-t-il quelque chose à voir avec les résultats que vous obtenez et avec votre réussite ?  Oui, non, pas certaine ? Bien sûr que oui mais … encore faut-il s'engager de la bonne façon et envers la bonne affaire !

 

Pour bien se comprendre et parler de la même chose, si on commençait par se mettre d'accord sur la définition de l'engagement!  Une petite recherche de synonymes et déjà on trouve tous les mots clés pertinents: décision, prendre position, accord, contrat, implication, investissement, participation, action, garantie. L'engagement est donc : prendre la décision FERME de respecter l'accord - sous forme de promesse, contrat, alliance, garantie - prit avec soi-même ou avec une/plusieurs personne(s) puis, de s'impliquer par l'action et/ou par l'investissement de ressources - temps, argent, connaissances, main-d'œuvre, outils, etc. - et ce, jusqu'à l'obtention des résultats souhaités ou encore mieux !  

J'espère que je ne vous ai pas déjà perdue avec ma définition ultra simple ☺!  

En termes clairs, s'engager signifie prendre une décision, pour soi, qu'elle concerne d'autres personnes ou non, et ne jamais revenir sur celle-ci.  À partir du moment où la décision est prise, il s'agit de s'appliquer et de s'impliquer à faire le nécessaire jusqu'au bout pour obtenir les résultats escomptés ou mieux.  Et surtout, la clé fondamentale est de ne pas se laisser distraire par des choses de moindre importance, par les obstacles rencontrés et les "qu'en dira-t-on" d'autrui. Plus la décision est prise dans un moment fort de passion et de détermination, plus le sujet à l'origine de l'engagement est important pour soi, plus le projet est traité tel un contrat significatif et plus l'engagement sera puissant et les résultats déterminants!

 

Quelle est la bonne façon de s'engager envers ses décisions, ses projets d'affaires ou personnels et même dans ses relations?  

Bien ça dépend des résultats que vous souhaitez obtenir !  Si vous voulez des résultats à demi fabuleux, voici la recette :  tergiversez, jour après jour, face à vos décisions et vos projets puis, sans trop de passion, engagez-vous dans l'action à 50% (impliquez-vous aujourd'hui, vous laisserez faire demain) sans plan ni objectif. Et voilà !!!   

Sans grande surprise, Il n'y a qu'une seule bonne façon de s'engager et c'est à 100%.  Toutefois, cela ne veut pas dire que vous devez passer 100% de votre temps disponible à mener votre projet/décision à terme et que vous devez vous limiter à un seul projet important.  Ça n'aurait aucun sens. Être engagée à 100% ça veut dire que le temps que vous avez décidé et êtes capable de consacrer à cette priorité, de façon régulière, vous allez être présente, concentrée, impliquée et persévérante.  Vous ne céderez pas à la tentation d'aller voir ailleurs s'il y a plus intéressant à faire ou à vivre; c'est une priorité pour vous.  Si vous vous laissez distraire, vous perdrez le focus et votre engagement perdra de sa puissance. Dans ce cas, il est intéressant de se poser la question pour soi-même s'il s'agit bien là d'une priorité dans sa vie… parce qu'il y a lieu d'en douter !!

 

 

 

Envie de déterminer dans quelle mesure vous êtes engagée, envers quoi et votre qualité d'engagement?

Je vous propose un exercice simple, mais oh combien pertinent, à savoir si vous êtes engagée ou dispersée et dans quelle mesure!   Si vous m'avez suivi, vous avez compris que l'on s'engage plus facilement envers ce qui compte à nos yeux, ce qui nous passionne, ce qui constitue des priorités pour nous.  

Étape 1 - Déterminez votre banque d'heures actives par semaine

Une semaine compte 168 heures.  Naturellement, vous dormez, donc vous êtes inactive pendant ces heures.  Si vous dormez en moyenne 8h par nuit, il faut soustraire 56h (8x7) aux 168h disponibles. Votre banque d'heures actives est de 112h/semaine.  Comprenez déjà que vous ne pouvez pas avoir une charge de tâches plus importantes que la quantité d'heures disponibles. Si c'est le cas, il faudra faire des choix.

→ Soustrayez aux 168h votre total d'heures de sommeil chaque semaine et obtenez votre banque d'heures actives.

Étape 2 - Faites la liste de vos priorités, sans vous censurer !

Qu'est-ce qui est important à vos yeux ?  Qu'est-ce qui mérite que vous y accordiez du temps ?  Quelles sont vos priorités hebdomadaires ? Inspirez-vous des sphères de vie de la roue tout en étant le plus précis possible.

Exemples :

Vos loisirs à vous sont la lecture, la méditation, la marche en forêt et c'est vital pour vous de faire au moins une activité loisir par jour.  

Vie familiale : un jour de weekend en famille est un incontournable.

Vie professionnelle : augmenter vos bénéfices et améliorer votre présence en ligne sont 2 priorités pour ce trimestre.

Étape 3 - Déterminez l'importance de vos priorités ?

Sur une échelle de 1 à 10, notez le degré d'importance, pour vous, de chaque élément de l'étape 2 :  1 signifie que ce n'est pas si important et 10, que c'est très important !

Étape 4 - Que faites-vous réellement de vos heures ?

Faites la liste des activités/tâches personnelles et professionnelles auxquelles vous consacrez des heures durant votre semaine.  Autant que possibles, faites des blocs d'activités qui se ressemblent.

Cuisine = 10h/sem., Transport = 15h/sem., Sport = 5h/sem., Gestion des réseaux sociaux = 4h, contacts et suivis clients = 5 heures, etc..

Étape 5 - Comparez vos priorités avec vos heures réelles investies ?

Comparez la liste de l'étape 2 avec vos cotes d'importance et celle de l'étape 4 !  Quel constat faites-vous? Accordez-vous réellement du temps à vos priorités (cote supérieure à 7/10) ?  En accordez-vous juste assez, trop, pas assez? Accordez-vous du temps à des éléments sans importance ?

Étape 6 - Dans quel état d'esprit êtes-vous quand vous accordez votre temps ?

Qu'en est-il de votre qualité de présence durant les heures que vous accordez réellement à vos activités ?

Êtes-vous présente i.e. alerte ou avez-vous l'esprit ailleurs?  Êtes-vous concentrée ou distraite ? Êtes-vous motivée ou découragée ?  Êtes-vous enthousiaste ou plutôt pessimiste ? Utilisez la notation de 1 à 10 pour votre qualité d'engagement sur vos activités.  Ex. : 10 vous être alerte, 1 vous avez l'esprit ailleurs !

Vous avez compris que les premiers termes sont liés à un engagement solide envers une priorité alors que les seconds indiquent que quelque chose ne va pas.   

 

Si vous constatez que vous n'êtes pas tant engagée dans ce que vous faites, c'est peut-être que vous accordez trop de temps ou une qualité de présence élevée à des banalités et qu'il ne vous reste plus assez d'énergie et de temps pour ce qui compte vraiment.  Que faire alors ? Vous avez des décisions à prendre, c'est le temps de choisir vos priorités attentivement, de déléguer et de retirer de votre horaire ce qui vous bouffe de l'énergie et de rehausser votre niveau d'engagement avant tout envers vos priorités. En terminant, je veux juste attirer votre attention sur ceci :

Quand on est en affaires, l'engagement, c'est très, très important.  Comment les autres pourraient avoir envie de vous suivre comme clients, comme partenaires, comme employés si vous ne démontrez pas, par votre implication et votre sérieux, que vous croyez en votre projet, en votre entreprise ?  La qualité de votre engagement en terme de présence, de persévérance et d'enthousiasme est la preuve, aux yeux des autres, qu'on peut vous faire confiance !

 


Marie-Claude Garon, B.ing, Coach professionnelle certifiée PNL

Stratège d’affaires auprès des entrepreneurs et professionnels à leur compte qui désirent se concentrer sur l’essentiel et se propulser vers de nouveaux sommets de réussite et avoir un impact positif en société grâce à leur expertise.

https://www.facebook.com/MarieClaudeGaron.StrategeAffaires/
https://www.facebook.com/groups/enaffaires.etreplus/about/
https://ca.linkedin.com/in/marie-claude-garon-091156a2

Comment

Êtes-vous capable de vivre la facilité ?

Comment

Êtes-vous capable de vivre la facilité ?

capablejpg

Si je vous disais qu’avec ma baguette magique, à partir de maintenant tout serait facile dans votre vie, comment vous sentiriez-vous ? Facile avec votre chum, facile avec votre famille, facile avec votre belle-mère, facile avec vos finances, facile même avec votre poids ! Est-ce que vous êtes capable de me jurer que du bout de vos orteils jusqu’au bout de vos cheveux, il n’y a aucune de vos cellules qui ne se sentirait pas coupables d’avoir tout ce que vous avez toujours voulu, et tout ça sans le moindre effort ? Si c’est le cas, good for you ! Sachez que vous faites partie d’une minorité des femmes de ce monde.

Car la majorité d’entre nous, si nous ne rushons pas le moindrement, ça ne goûte pas bon. Ça ne goûte pas méritant. Ce n’est-tu pas assez weird à votre goût ça ? Nous avons été éduqués dès notre plus tendre enfance, que dans la vie, il faut bûcher pour avoir ce que l’on veut. Il faut travailler fort. J’ai tellement travaillé fort ce mois-ci que je peux me permettre une soirée de filles. J’ai tellement travaillé fort aujourd’hui que je mérite de me gâter avec des chips (ça c’est moi, mais vous comprenez l’idée 😉). Tu mérites tout ce que tu as avec tout ce que tu as fait pour y arriver ! Est-ce que ça vous sonne familier tout ça ?

Et si on ne faisait rien et que tout arrivait quand même dans notre vie ? Et si « se pogner le beigne » était finalement la clé de notre succès ? Et si vous étiez capable de créer votre propre réalité de rêve ? L’idée, c’est que nous attirons à nous la somme de ce que nous pensons dans notre journée. Par exemple, si vous prenez 5 minutes le matin pour visualiser votre chalet sur le bord du lac, et que tout le reste de la journée vous êtes stressé par rapport à tout et vous vivez de l’insécurité financière, au final vous allez créer cette réalité de manquement d’argent dans votre vie.

Comment faire pour dégager la somme qu’il faut afin de créer la réalité que l’on souhaite ? En faisant le ménage de vos pensées. Plus de 60000 pensées par jour et 98% les mêmes qu’hier… Vous imaginez ?! Afin d’y arriver, j’ai moi-même essayé plusieurs stratégies qui m’ont évidemment complètement sorti de ma zone de confort inconfortable (zone où l’on reste par sécurité, mais où l’on est malheureuse). J’ai ajouté à ma routine matinale 5 à 15 minutes d’EFT que je fais tous les jours depuis le 14 avril 2018.

Pour celles qui ne savent pas, l’EFT (emotional freedom technique) aussi connue sous le nom de tapping, est en fait une technique où l’on tape différents points d’acupuncture afin d’activer les méridiens du corps et qui envoie par le fait même des ondes de positif à l’inconscient. Vous vous libérez donc de toutes les émotions que vous trainez depuis trop longtemps et en même temps, de toutes les pensées qui vous empêchent d’être dans un état de bien-être qui crée votre réalité désirée. Ne me croyez pas et testez-le, mais entre avril et décembre 2018, j’ai augmenté de 25x mes revenus d’entreprise ! Est-ce que j’ai travaillé plus fort ? Non. J’ai tout simplement transformé toutes mes croyances limitantes face à l’entrepreneuriat et l’argent avec entre autres l’EFT et un peu de coaching 😉.

C’est pour ça qu’aujourd’hui, je peux affirmer qu’être en affaires ça peut être facile si je fais le choix que ça le soit ! Et ce choix commence par faire différent de ce qui vous a amené à votre réalité d’en ce moment et que vous n’adorez peut-être pas tant que ça.

Donc aujourd’hui, allez-vous vous permettre de vivre la facilité ?


Comment

Le printemps de notre vie

Comment

Le printemps de notre vie

leprintemps

Le printemps de notre vie représente souvent l’adolescence. Une période un peu folle, où le hormones font de drôles de choses dans notre corps, dans notre tête. À l’aube de mes 40 ans, avec 2 adolescents sur mes 5 enfants, je retournerais bien volontier dans cette période de ma vie. À l’occasion. Et avec mon expérience de vie actuelle.

Je n’ai aucun regret. Je suis une femme qui vit son quotidien de façon à ce que, quand je me couche le soir, si ma vie devait se terminer ainsi, je serais en paix. Mais quand je vois mes adolescents, découvrir la vie, se forger un caractère, je souris. En repensant à ma propre adolescence.

En pensant à mes parents aussi. Qui en ont un peu bavé de moi et mon caractère. Disons que ma mère a gagné son ciel! Alors quand je discute avec mes adolescents, je pense à elle. Et je souris.

Je suis heureuse de mon choix d’être mère en affaires. Cela me permet de gérer mon horaire et d’être présente dans le printemps de la vie de mes enfants. Une période importante, où je pense que le soutien des parents doit être des plus présent. Sans que sa paraisse trop cependant. Car ces jeunes adultes pourraient mal le prendre.

J’ai le bonheur aussi d’avoir une belle relation avec eux. Des discussions franches, parfois houleuses, parfois intenses. Mais discussions il y a. Et c’est lors d’une de ses discussion que mon plus vieux a frappé en plein dans le mille!

‘’Maman, cesse de vouloir être une mère parfaite!’’

Bang! En plein coeur! Quelle belle leçon il m’a donné ce jour-là.

À trop vouloir être parfaite, j’en oubliais l’essentiel. Et ce début d’homme adulte me le rappelait. Juste être moi, Christine Marcotte, un être humain, qui donne ce qu’elle peut et fait avec ce qu’elle a, pour bien éduquer ses enfants. Pas comme ce qu’on voit sur les médias sociaux. Pas comme la voisine, la cousine ou l’amie le ferait. Simplement, avec tout mon coeur.

Alors la femme Alpha en moi te souhaite un très beau printemps!

Christine xxx


Comment

Y a-t-il un manque d’intérêt des femmes envers les technologies et le numérique?

Comment

Y a-t-il un manque d’intérêt des femmes envers les technologies et le numérique?

Travaillant dans un domaine où les femmes sont sous-représentés, je considère hautement souhaitable que la présence des femmes en technologie du numérique augmente dans les années à venir, dans l’intérêt des entreprises et de notre société.

Après 18 années d’expériences en production et en enseignement dans le cinéma d’animation et les jeux vidéo, j’ai pu côtoyer des gens, femmes et hommes, jeunes et moins jeunes, ayant différents profils personnels, compétences et intérêts. Certains plus techniques, plus artistiques, plus gestionnaires, plus entreprenants, tous ces profils de personne ont la possibilité de s’épanouir au sein des domaines technologiques.

En fait, le secteur du numérique et des technologies est si diversifié en opportunité, qu’il m’apparaît totalement aberrant qu’aussi peu de femmes s’y intéressent par rapport aux hommes. Pourtant, elles devraient y trouver elles aussi une multitude d’intérêts et de possibilités qui leurs permettaient de s’épanouir professionnellement.

Il y a, grosso-modo, 20-25% de femmes œuvrant dans le domaine du numérique et des technologies, nombre stagnant depuis une dizaine d’années. Cela concorde avec ma réalité en enseignement, mes groupes étant composés en moyenne d’une étudiante pour 4 à 5 étudiants. Je sens que le ratio de femme ayant un emploi dans les technos est assez semblable à celui des femmes qui choisissent d’étudier dans un domaine technologique, du moins, en ce qui concerne les programmes dans lesquels j’enseigne.

Pourquoi est-ce ainsi?

Peut-être existe-t-il une sorte d’incompréhension par rapport à ce qu’est le secteur des technologies, que l’on peut associer à première vu aux ordinateurs ou à la programmation. Est-ce que cela peut piquer davantage l’intérêt d’un jeune garçon ayant des aptitudes plus mathématique et cartésienne, qu’une jeune fille ayant un profil plus artistique ou social? Est-ce que l’apparence d’un manque d’intérêt des femmes envers les technologies serait en fait une méconnaissance des possibilités qu’offre ce domaine?

Pensons à ces gens aux profils plus artistiques, qu’ils soient des femmes ou des hommes. Ils ont un profil très recherché par l’industrie du film d’animation et du jeu vidéo, pour ne nommer qu’eux. Pourquoi? Et bien, il est plus ardu de former un bon artiste, qu’un bon technicien. Alors si vous êtes une personne qui avez des aptitudes plus artistiques, il sera plus aisé de vous former techniquement, que de tenter de transmettre des aptitudes artistiques à une personne plus technique. Il est donc souhaitable que ces artistes s’intéressent davantage au numérique afin d’y voir les possibilités de carrière.

Et les jeunes femmes là-dedans?

De mon expérience, celles à qui j’ai pu enseigner, ont tendance à posséder une sensibilité artistique plus développée que leurs camarades masculins. Elles apportent également une perspective et une dynamique différente en classe, dans les projets d’équipes et au sein des entreprises, ce dont tout le monde bénéficie. Tout en restant qui elles étaient, elles ont trouvés leurs places dans le domaine du numérique. Elles sont aujourd’hui directrices artistiques, artistes de concept, de textures ou d’éclairage, animatrices, coordonnatrices, cheffes d’équipe et j’en passe.

Le domaine du numérique a besoin d’elles, mais pourquoi sont-elles si peu à s’y intéresser? Mon avis étant que la source de ce déséquilibre provient du manque d’information par rapport à ce qu’a à offrir les technologies du numérique. Si cela était connu de façon plus générale auprès des jeunes ayant à choisir un domaine d’étude, il me paraîtrait tout à fait plausible que l’on verrait une plus grande proportion de femmes s’inscrire dans un programme collégial ou universitaire en technologie du numérique. Par conséquent, on y verrait une amélioration progressive de ce ratio dans l’industrie du numérique durant les années à venir.

Actuellement, bien des organismes y travaillent. Ils organisent des événements où il est possible de toucher à la programmation, la robotique, la réalité virtuelle et augmentée, expliquer l’intelligence artificielle, rendre accessible la technologie de demain. Ils sont là pour montrer aux jeunes, les opportunités qu’offre une carrière en technologie.

Pour ma part, j’ajouterais qu’il faut questionner ce jeune qui doit faire le choix d’un domaine d’étude. Quels sont ses intérêts? Qu’est-ce qui le passionne? Quels sont ses talents et aptitudes naturelles? Il pourra alors comparer les différents domaines d’études et faire un choix qui lui ressemblera et lui conviendra davantage. Cela aurait aussi pour effet que davantage de jeunes filles réalisent que le secteur du numérique et des technologies est un domaine pour elles, et que les opportunités offertes ne sont pas éphémères.

Femmes et jeunes filles, nous avons besoins de vous.

Comment

Comment se préparer à un changement d’emploi

Comment

Comment se préparer à un changement d’emploi

changementemploi.jpg

Félicitations, tu es nouvellement [insère ici le titre de ton nouveau poste]!  

Pourtant, il y a quelque chose qui t’empêche de sauter au plafond. Tu es peut-être même un peu triste. Pourquoi? Tu as du mal à te l’expliquer. Tu as pourtant souhaité et travaillé fort pour ce changement.

Avant de penser que tu as fait une grosse gaffe, sache qu’on sous-estime beaucoup l’importance de changer de poste. C’est particulièrement vrai alors que notre génération gère de plus en plus sa carrière en mode portfolio, en sautant d’une organisation à l’autre. Si le changement fait partie de notre quotidien, alors comment explique-t-on qu’un changement de carrière désiré peut s’avérer difficile? La psychologie nous offre quelques pistes pour comprendre ce cocktail d’émotions et mieux s’y préparer.

Pourquoi?

Qu’est-ce que tu fais dans la vie? C’est l’une des questions les plus utilisées pour briser la glace et la plupart du temps on y répond en invoquant son emploi. Ça n’a rien d’étonnant puisqu’on passe plus de temps au bureau qu’à la maison, avec des amis, en famille ou au repos. Le travail prend une place importante dans nos vies et devient une partie importante de notre identité.

L’identité est définie comme l’essence d’une personne, ou l’ensemble des caractéristiques d’une personne ou d’un groupe qui la distingue des autres. On construit donc le sens de notre identité en comparaison avec les autres : ceux qui me ressemblent et ceux dont je diffère. C’est pourquoi changer d’emploi vient drastiquement bousculer comment on est perçu et à qui l'on s’identifie. À travers notre emploi,  on s’identifie, on y trouve un statut et l'on forge un sentiment d’appartenance à un groupe. Lorsqu’on quitte, on est soudainement coupé d’une bonne partie de notre identité.

On est mieux préparé au choc qui suit la perte d’un emploi qu’à celui qui accompagne un changement d’emploi volontaire. Pourtant dans les deux cas survient un sentiment de perte. Mon conseil : Donne-toi le droit d’être en deuil et de vivre des émotions aux antipodes. C’est tout à fait normal et il faut s’accorder du temps.

Il faut se donner du temps, car on quitte pour un emploi qui est encore ambigu. Ce n’est pas un simple échange d’étiquette; on ne troque pas un badge de l’organisation X pour un celui de l’organisation Y. Les attentes, les tâches, les relations avec les collègues et la façon de jouer ce nouveau rôle seront plus ou moins différentes. C’est donc une nouvelle identité qui doit se forger.

Astuces

Il n’existe pas de solutions miracles pour réussir ta transition. Par contre, il est possible de la faciliter. Il faut d’abord que tu reconnaisses que tu laisses derrière toi un territoire connu, un rôle dans lequel tu savais comment bien performer. Il est normal que tu vives une panoplie d’émotions et il est important de reconnaitre que cette période est stressante et exigeante.

Pour réduire ton niveau de stress et favoriser ton intégration, il y existe un truc bien simple qu’on met rarement en place. Prévois des rencontres fréquentes avec ton nouveau patron. Pourquoi? Pour bien comprendre ses attentes face à ton rôle et les projets dans lesquels tu es impliqué et avoir du feedback sur ton intégration. Dit comme ça, ça semble aller de soi et pourtant, on a souvent le réflexe opposé. On remarque que trop souvent les nouveaux employés ne sollicitent pas suffisamment l’appui de leur nouveau patron.

Pourquoi est-ce qu’on se priverait de comprendre mieux l’organisation et l’équipe qu’on intègre? C’est un mauvais réflexe qui est souvent motivé par le fait qu’on souhaite prouver à notre nouveau supérieur qu’il a eu raison de nous embaucher. On peut chercher à paraitre autonome, capable de relever le défi, etc. Tout ça, c’est bien beau, mais vraiment difficile de performer lorsqu’on ne comprend pas bien notre rôle ou les attentes de notre patron. Alors je t’encourage à aller contre ton intuition et à prévoir des rencontres formelles et informelles plusieurs fois par semaine avec ton patron pour t’assurer d’être bien alignée. Plus vite tu comprendras les choses qui ont de la valeur à ses yeux, plus vite tu te démarqueras.

La beauté d’un changement de poste c’est qu’il s’agit aussi d’un changement identitaire. Plusieurs études, dont les travaux de la professeure de la Harvard business school, Herminia Ibarra, encouragent les individus à expérimenter avec leur identité. C’est un bon moment pour essayer une nouvelle approche avec tes collègues et tester de nouvelles stratégies. Par exemple, si tu es quelqu’un plutôt introverti et que tu as envie de sortir un peu plus de ta zone de confort, tu pourrais te donner le défi de partager au moins une idée à toutes les rencontres d’équipe. Pour tes nouveaux collègues, ce nouveau comportement n’a rien d’étonnant puisqu’ils n’ont pas encore été exposés à tes comportements « typiques ».  C’est beaucoup plus facile d’essayer de nouvelles choses dans un contexte où tout est nouveau. Profite de ce contexte pour expérimenter et adopte une approche ludique, en testant des identités légèrement différentes. Ça peut t’aider à accélérer ton développement.

Peu importe les astuces que tu mettras en place, soit patiente. Il se peut que tu trouves ton rythme un peu plus lentement que tu l’aurais souhaité, mais saisis cette opportunité pour essayer de faire les choses différemment.


Isabelletremblay

Isabelle Tremblay

Docteure en psychologie organisationnelle, travaille comme consultante en développement organisationnel depuis 2015. Elle travaille avec les organisations et les équipes afin d'optimiser de leurs processus et accompagne les gestionnaires dans le développement de leur leadership. Elle a publié plus d'une quinzaine d'articles scientifiques et a présentée lors de nombreux congrès internationaux. 

Comment

Comment

C'est trop cher!

Vendre, quel plaisir (pour moi) mais inévitablement, on se fait dire : ‘’c’est trop cher! ‘’

Qui n’a pas vendu n’a pas entendu cette objection. Mais nous sommes toutes des acheteuses, ça, c’est certain. Et nous l’avons très certainement dit déjà plus d’une fois.

La vente, c’est vraiment le cœur de mon métier. Et j’ai tellement entendu cette objection : ‘’vous êtes trop cher!’’

Il est vrai que j’ai très souvent travaillé pour des entreprises soit haut de gamme, soit de niche. Donc le prix était bien souvent plus élevé que celui de la concurrence. Oui mais ça s’expliquait toujours. Meilleure qualité des produits, service plus spécialisé et plus pointu. Etc.

J’ai toujours aimé répondre : ‘’cher par rapport à quoi?’’

Et souvent, j’avais les vraies objections qui se présentaient, enfin! Là, il y avait moyen d’agir et de comprendre mieux le client et ses craintes et ainsi de le rassurer ou pas!

Mais quand on me dit que c’est cher juste pour râler contre le prix, c’est fatiguant.

On oublie souvent que les économies de bout de chandelle, ça finit par coûter bien plus cher que ces dites économies. Les exemples sont multiples, des plus anodins au plus graves.

Un exemple sans conséquence, on a tous acheté un jouet pas trop cher pour les enfants pour qu’ils s’amusent au bord du lac, de la piscine et ça ne tient pas plus d’une baignade ou deux. Il faut juste gérer la frustration du moment.

Mais des exemples bien plus lourds de conséquences, on peut en nommer plusieurs :

Pas de contrats avec des fournisseurs, pas d’assurances x ou y (voyage ou professionnelle), pas d’entente claire et enregistrée entre partenaires d’affaires. Oui, ce sont des économies immédiates mais elles nous coûtent tellement chères si un fournisseur ou un partenaire d’affaires nous fait défaut, si nous faisons une erreur qui a des conséquences graves. Nul n’est à l’abri et ne jamais croire que cela n’arrive qu’aux autres! Ce ‘’c’est trop cher’’ d’origine nous coûte au final beaucoup d’argent!

Je sais que c’est facile à dire ou à écrire car quand on démarre en affaires, chaque sou compte! Je le sais très bien. J’ai vécu deux démarrages d’entreprises et ce n’est qu’au deuxième que j’ai choisi mes dépenses pour me protéger des aléas des affaires et de la vie. La 1ère expérience m’a appris à la dure que se payer un avocat permet de protéger son travail et le temps investi à créer sa boite. Une autre expérience de vie m’a aussi appris que d’accepter de s’entourer de vrais pros comme un comptable qui connait sa job, peut t’éviter de perdre du temps et de l’argent. À ce jour, j’ai accepté de payer, pas forcément plus cher ni moins cher mais le juste prix bien investi!

L’expertise qu’on donne ou qu’on reçoit, le service, la qualité, le temps, tout ça, ce n’est pas gratuit.

Toutes celles qui me lisent et qui sont entrepreneures savent très bien de quoi je parle. Le temps que vous passez dans votre développement, dans votre ouvrage quotidien, toute votre expertise, tout cela a un prix. Et se brader pour obtenir des parts de marché n’est pas synonyme de pérennité!

J’ai envie de conclure en restant politiquement correcte mais j’ai vraiment envie de finir sur un coup de gueule aussi… Je suis tiraillée entre les deux!

Si je reste correcte, je dirai que l’objection du prix est trop souvent la façon facile de dire non sans avoir besoin de se justifier, l’excuse passe-partout !

Mais j’ai franchement envie de dire que les années d’expérience, les heures de travail à produire et développer un produit sécuritaire ou les heures de recherches qu’il y a derrière le livrable final, ça se paie et que toute peine mérite une rétribution à la hauteur de ce que nous valons.


SM photo corpo.jpg

Comment

Comment

Le plan d'affaires, pourquoi et pour qui?

Quand on souhaite se lancer en affaires, on fonce! Notre idée est bonne et même révolutionnaire! Oui, sûrement! Rien ne pourrait nous arrêter jusqu’au moment où la réalité vient nous réveiller. Parfois c’est la fin de la lune de miel avec une associée, parfois c’est le moment des impôts, parfois c’est le besoin cruel de trouver des clients.

Toutes ces réalités s’anticipent. Être bien préparée ne veut pas dire n’avoir aucune embuche ou aucun imprévu mais cela veut dire se préparer et planifier pour minimiser les impacts sur vos affaires et sur votre vie personnelle.

Je m’explique. Faire un plan d’affaire vous permettra de prévoir les écueils auxquels vous ferez face. Vous avez le temps de vous poser les vraies questions et si vous êtes plusieurs à partir en affaires, c’est le moment de se parler des vraies choses, de vos peurs et de vos espoirs mais aussi de vous protéger mutuellement. Tant que tout va bien, c’est là qu’il faut rédiger vos ententes et contrats. Vous êtes encore capables de vous parler et cela est valable aussi bien pour vos associées que pour vos clients et fournisseurs. Ce n’est pas quand l’orage gronde qu’il faut commencer à rédiger une convention d’actionnaires ou faire signer un contrat de service à votre client ou fournisseur. Ce n’est pas non plus le moment de courir à cœur perdu vers n’importe quel client. Il sera trop tard!

Donc vous en êtes au début de l’aventure ou tout va toujours bien pour votre entreprise? Super! Prenez un temps de réflexion et faites ce qu’il y a de mieux pour vous, vos associées et vos clients, fournisseurs.

Il y a plusieurs points cruciaux à discuter et je vais en nommer quelques-uns :

  • La forme juridique de votre entreprise : laquelle choisir et pourquoi? Avez-vous besoin d’être enregistrée, incorporée, en société en nom collectif et pourquoi? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque forme?

  • Un contrat de service, entente avec vos clients, fournisseurs. Si un client ou fournisseur vous lâche, que faites-vous?

  • Que faites-vous si votre entreprise prend de l’expansion rapidement? Tant mieux mais il faut l’anticiper. Prenez-vous la Tante Germaine de votre associée car vous n’avez pas le choix pour votre recrutement, pour gérer votre développement ou tout simplement parce qu’elle est sans emploi? Mais est-ce LA ressource dont vous avez besoin et êtes-vous obligée de prendre cette personne?

  • Avez-vous une personne digne de confiance pour votre comptabilité et vos déclarations d’impôts, de taxes et de toutes vos obligations légales? Et vous savez comme moi qu’elles sont multiples quand on est en affaires.

  • Saviez-vous que vous devez vendre pour vous développer? Avez-vous pensé à cela? Quelle est votre clientèle cible? Comment la rejoindre? La vente est un vrai métier et on ne s’improvise pas représentant du jour au lendemain ni stratège web pour ceux qui n’utilisent que le web pour vendre.

Lors d’un focus groupe, une entrepreneur a dit que si elle avait su qu’elle aurait dû vendre (donc prospecter, rencontrer des prospects, négocier, fidéliser ses clients, etc.), elle y aurait pensé à deux fois avant de se lancer. Et les autres entrepreneurs autour de la table ont acquiescé. Ils auraient organisé ou prévu leur développement différemment.

En résumé, un plan d’affaires vous permet de vous poser les bonnes questions tant que tout va bien. Et il doit vivre. Reprenez-le au moins une fois par an pour constater le chemin parcouru et valider que vous gardez le cap. Votre plan d’affaires sera comme balise et vous aidera à vous concentrer sur ce qui vous fait vibrer en tant qu’entrepreneure.

Vous n’êtes pas obligée de rédiger une brique de 50 pages mais ayez au moins réponses à ces quelques questions de base. Bien sûr, elles ne sont pas limitatives.

Sachez aussi bien vous entourer!

Une fois votre plan d’affaires écrit, entourez-vous de bonnes ressources fiables et professionnelles. Méfiez-vous des personnes qui vous disent que tout sera merveilleux avec eux, qu’ils vous aideront à tripler votre chiffre d’affaires grâce à eux. Il n’existe pas de solution miracle. Pour ma part, je trouve que les personnes qui me poseront des questions pour confronter le bien-fondé de l’entreprise ou de mes décisions, qui me diront les vraies choses pour confronter mes peurs et mes certitudes, sont des personnes qui seront fiables.

Avoir une bonne ressource en comptabilité qui connait la réglementation actuelle, avoir une bonne ressource juridique capable de vous conseiller et qui ne vous facture dès le 1er mot sorti de sa bouche, avoir une bonne ressource en stratégie web si vous êtes dans un milieu concurrentiel ou de niche, et avoir une bonne ressource qui soit capable de vous guider pour vos ventes et vous éclaircir quant aux actions à poser, ce sont ressources précieuses. Osez en parler et entourez-vous des bonnes personnes.

En tant qu’entrepreneures, nous ne pouvons pas tout faire toute seule! Chacun son métier!


SM photo corpo.jpg

Comment

Sophie Perreault - Pero, Femmes inspirantes 2018

Comment

Sophie Perreault - Pero, Femmes inspirantes 2018

Pero1.jpeg

Profession et Entreprise : Pero par Sophie Perreault

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ?  

Selon moi c'est d'être et de demeurer authentique peu importe la grandeur de tes ambitions. J'essaie de redonner aux autres femmes entrepreneures des notions que je ne savais pas à mes débuts et de partager mon expertise pour s'aider à grandir!

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ?

Continues de croire en toi et tes capacités!\

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ?

De m'écouter et de ne plus accepter les projets qui ne me font pas vibrer. Si je sens que ce n'est pas ma clientèle idéal je décline.

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.)

OMg je sais vraiment pas. Paon énergique! Ouais ça me décrit bien.

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _(glissé une qualité de votre choix) !  

Vrai, passionnée, avoir des valeurs similaires de l'écoute!

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel, et pourquoi ?

Mélissa Normandin Roberge, Christine Marcotte je pourrais en nommer plein. Car ce sont des femmes de têtes qui brillent et aident les autres à briller.

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ?

Ricardo pour son feeling de chef d'entreprise.

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?

L'entraide

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ?

Trouver son propre style, sa couleur ne pas copier les autres.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ?

Ëtre reconnue pour mon branding, ma personnalité colorée et mes pièces qui apportent du bonheur et de la couleurs, vendre en ligne exclusivement. Participer à 2 ou 3 événements très nichées.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès?

Se respecter et garder l'équilibre travail-famille

Comment

Fille de becyk

Comment

Fille de becyk

taras-chernus-647693-unsplash.jpg

J’en rêvais depuis longtemps. Faire du becyk. Non, non, pas du vélo. Pas de la bicyclette. De la moto. T’sais, une machine sur deux roues qui va vite. Un trip qui a longtemps été une affaire de gars. Quelque chose qui fait « vroum » et qui t’envoie le vent en plein visage, le soleil dans les yeux. 

 

Je devais avoir 15 ou 16 ans quand j’en ai parlé à ma mère pour la première fois. Vous dire si elle sautait de joie - not! Mais j’étais sage à l’époque - et je l’ai été longtemps! Il faut préciser que mon année de voyage en 2014-2015 m’a fait remettre bien des choses en questions. J’ai entre autres compris que la vie, tu n’en avais qu’une, et qu’elle filait beaucoup trop vite. J’ai passé la moitié de mon trip asiatique les fesses sur un scooter, et ce, alors que j’avais dit non jamais, trop dangereux. Pis j’ai trippé fort! Et je me suis promis d’obtenir mon permis de moto, pour vrai.

 

Ça m’a pris presque 2 ans avant de m’y mettre - parce que #laVie. J’avais donc les 30 ans passés (ok, ok, presque 33!)  quand j’ai redit à ma mère : « Ouais, je pense suivre mes cours de moto. » Silence. « Un Spyder, là, avec 3 roues… C’est stable. Pis sécuritaire. Ça te tente pas à la place? » Réponse sans hésitation : « Euh, no way! C’est une moto que je veux, pas un tricycle! » Je me remettais d’un divorce, d’une relation difficile et d’une job de fous. Ma mère a dû se dire que ça coûterait moins cher qu’un psy.

 

J’ai passé le permis théorique sans problème. #ProDuParCoeur J’ai texté ma mère; elle m’a suppliée d’acheter un « full face ». J’ai dit oui. Puis j’ai pensé aux coquilles de noix qui me servaient de casques lors de mon trip en Asie - LOL!

 

Je me suis présentée au premier cours pratique avec les genoux qui shakaient. Roger, le prof, était trop relax. « Ben là, fille! Donne du gaz un peu. » Et moi de répondre, les dents serrés : « Tu vois ben qu’elle va tomber! » Roger : « Si tu restes sul break, oui! Envoye! T’es capable. » Un de nous deux était confiant - clairement, c’était pas moi. Je suis tombée. Deux fois. J’ai eu mal à l’orgueil plus qu’à autre chose.

 

Non, j’étais pas la plus rapide. Ni la meilleure. J’étais entourée de gars qui étaient nés sur un motocross. Mais à quelques jours de mes 33 ans, j’ai passé mon permis… et j’ai acheté ma moto. J’étais pas peu fière. Je souriais tellement : je pense que mes dents ont dû sécher.

 

Aujourd’hui, j’apprivoise encore ma bécane. Je voudrais la sortir plus souvent. Je voudrais être meilleure. Être plus confiante. Mais je me connais… J’ai appris à me donner du temps. Et là, alors que j’écris ces lignes, j’ai juste hâte à l’été prochain!

 

ÉMILIE BOURQUE-BÉLANGER

Comment

LINA ASSELIEN LAFORTUNE, Femmes inspirantes 2018

Comment

LINA ASSELIEN LAFORTUNE, Femmes inspirantes 2018

lina-asselien_lafortune2.JPG

Profession et Entreprise

Fondatrice Collection Romy + Jacob Canada, Fondatrice Fusion Ionz Pets Canada, Associée - Équipe Jennifer Abel Canada

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ?

Depuis plus de 15 ans, je collabore avec des entrepreneurs de milieu différents, et vraiment, je réalise que l'ambition est quelque chose de très fort, voir d'inné, dans quasiment tous les cas.

C'est quelque chose que l'on respire, que l'on ressent et qui détermine chaque action, chaque projet, chaque chose qu'on touche...au quotidien.

Je pourrais même dire que c'est indescriptible tellement c'est fort.

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ?

Entoures-toi de collaborateurs passionnés, de gens qui n'ont pas peur du travail...Il te faut une équipe!

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ?

Je reviens à l'histoire d”équipe. Mes plus gros défis, voir échecs, sont directement relies au manque de travail d'équipe. Dans la vie, on ne peut tout faire seul. Il faut une équipe...et pas n'importe laquelle.

Maintenant, dans tous mes projets, je m'assure que l'on a l'équipe adéquate et que l'on a des personnes qui s'occupent de volets différents de la stratégie.

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.)

 Je suis lionne à vie.

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _(glissé une qualité de votre choix) !

Passionées et ouverts d'esprit.

Il faut pas câdrer - oubliez ça. Si on veut façonner une vie qui nous ressemble, qui nous rejoint, il faut suivre ses instincts. Peu importe les jugements.

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel, et pourquoi ?

 Ah, la question qui tue. J'ai eut tellement d'inspiration dans ma vie professionnelle et personnelle - c'est tout à fait impossible de limiter la réponse à une personne. 
J'élabore:

J'ai eu quelques mentors, de tous âges, hommes et femmes. À ce jour, certains ne réalisent même pas le profond impact qu'ils ont eut sur ma vie professionnelle.

Ensuite, il y a mon conjoint, mon partner, mon ami...un homme qui est plus fougueux que moi, qui croit que TOUT est possible et qu'on peut bâtir n'importe quel projet.

Et puis, plus récemment, nous avons eut notre premier enfant. Notre petit Ali. Et je vous dirais que RIEN au monde n'est plus inspirant que de voir sa progéniture et de vouloir bâtir, rêver avec et pour lui.

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ?

Un oiseau.

J'aimerais voler.

Et aussi...Whitney. Parce que je veux chanter.

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?

L'humilité et l'ouverture d'esprit de savoir qu'on apprend continuellement.

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ?  

Premièrement, je dois être honnête: je crois à la diversification entrepreunariale. Tous mes mentors portaient plusieurs chapeaux, soit dirigeants d'entreprise, co-propriétaire de PMEs, investisseurs immobilier. Aujourd'hui, c'est exactement qui je suis. J'ai fondé ma première entreprise à 22 ans (malgré que mes parents pourraient vous dire que j'étais en affaires depuis mon jeune âge!). Lorsque ce chapitre s'est fermé, j’ai lance d'autres projets. Aujourd'hui, je suis investisseur immobilier, intrapreneur, mentor, maman, etc.

Mon conseil aux femmes c'est de suivre leur instinct. Il y a plusieurs secteurs économiques qui demeurent à être developpés - évaluez ce qui vous rejoint, mais ne vous limitez pas. Il est possible de porter plusieurs chapeaux et c'est à ce moment qu'on deviant vraiment un leader dans sa communauté.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ?

C'est drôle. Au niveau professionnel, je suis comblée. J'ai un parcours atypique et inouie. J'en suis très fière. 

Et voilà qu'on me demande ce que j'aimerais. Des enfants, plus d'enfants.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès?

La passion. Je sais, je sais...je ne cesse de la dire. Mais une chose que je sais et qu'on entend souvent (et c'est vrai!): TOUS les gens à succès sont acharnés. Il n'y a pas de passe-droit: il faut être passionné, acharné, ne jamais lâcher.

Comment

Êtes-vous indépendante ET capable d’amour?

Comment

Êtes-vous indépendante ET capable d’amour?

humphrey-bogart-619157_1280.jpg

L’amour! Ah l’amour! Qu’est-ce que c’est l’amour?! Une relation d’amitié avec un petit quelque chose de plus?

Qu’est-ce que c’est pour vous être en couple? Qu’est-ce que vous allez chercher dans une relation amoureuse? Est-ce que vous connaissez dans votre vie une complicité à un niveau où on comprend l’autre comme personne d’autre?

Moi, je suis une femme plutôt indépendante, une femme qui s’organise par elle-même, tsé celle qui a l’air au-dessus de ses affaires la majorité du temps et qui travaille sur soi au maximum afin de devenir chaque jour un peu plus moi-même et un peu plus la meilleure version de ce moi-même…

Et avec les années, ce que j’ai appris par ma propre expérience et observé chez mes clientes, c’est que la complicité dans un couple (surtout après avoir eu des enfants), s’en remet à un travail d’équipe dans le brouhaha du quotidien, et c’est bien normal!

Cependant, tout le monde vit des choses, évolue et apprend de mieux en mieux à se connaître soi-même au fil du temps, mais le problème, c’est que ce n’est pas tout le monde qui s’actualise également ensemble dans le couple. Ce que ça fait, c’est qu’un beau matin, comme sorti de nulle part, un des deux partenaires se demandent où, quand, comment, pourquoi cette relation a finalement commencé et est rendue où elle en est aujourd’hui.

Évoluer chacun de son côté et évoluer en même temps en tant que couple est tout de même un défi et encore plus si on laisse ça aller au hasard! Et je suis certaine que juste à lire ça, vous aussi vous avez des exemples de situations où ça déjà brassé fort dans la baraque!

Est-ce que vous saviez que je compare la complicité d’un couple à notre finesse à reconnaître les pleurs d’un bébé? De tellement connaître l’autre, être là pour l’autre et de tellement être attentionné, que l’on sait comment l’autre se sent avant même qu’il ait parlé?

Pour moi, être en couple c’est d’avoir choisi son Ovechkin (meilleur joueur actuel de la ligue nationale de hockey, juste au cas où vous ne sauriez pas! Hihi), donc d’avoir choisi la meilleure personne pour faire partie de notre vie car on savait qu’avec elle, on serait un team de feu et qu’on vivrait des aventures passionnées!! Donc pour moi être en couple, c’est de tellement reconnaître l’autre dans tout ce qu’il est, que mon objectif c’est de lui faire une passe au bon moment, au bon endroit afin qu’il soit capable de compter! C’est de le mettre en valeur dans tous les contextes!

Évidemment, afin d’arriver à ce niveau de complicité, vous devez avoir fait une certaine introspection sur vous-mêmes, avoir fait le ménage de certaines croyances, avoir booster votre estime et confiance en soi et être dans l’ouverture du monde de l’autre (ses valeurs, croyances, son bagage, etc.). Et une fois qu’on a fait ça, my god que notre relation amoureuse atteint un tout autre niveau! Et ça peut se vivre avec votre conjoint actuel même si ça n’est jamais arrivé auparavant! Il suffit d’une petite action en ce sens afin de tout faire bouger!

Moi, après la séparation du père de mes enfants en 2017, je peux enfin dire que depuis plus d’un an j’ai trouvé mon Ovechkin (vous avez compris que c’est vous qui décidez si quelqu’un l’est ou pas right?!)!! Yé!! Et vous? Avez-vous trouvé votre Ovechkin et avez-vous décidé de vivre une complicité extraordinaire au quotidien?

Comment

Sophie Dubreuil - Bijoux Sophistikate, Femmes inspirantes 2018

Comment

Sophie Dubreuil - Bijoux Sophistikate, Femmes inspirantes 2018

Sophie Dubreuil

Sophie est dans notre liste des femmes inspirantes de 2018. Elle a été nominée cette année pour la mère de l’année et la petite entreprise de l’année par le Réseau des Mères en Affaires.

Profession et Entreprise

Bijoux Sophistikate

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ?

Pour moi l'ambition c'est de se donner le droit de rêver grand! Oser dire tout haut mes rêves les plus fous comme par exemple: Sophistikate est en voie de devenir une multinationale. J'ai fait éclater mes croyances limitantes et je mène de front plusieurs projets à la fois.

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ?

 Suis ton coeur, fais ce que tu aimes et fais le souvent!

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ? 

Lorsque j'étais encore en démarrage d'entreprise la tante de mon conjoint Johanne est tombé gravement malade. En très peu de temps, elle a su qu'elle était atteinte d'une puissante forme de cancer assez rare... Notre famille étant très soudé et proche, j'ai eu beaucoup de peine lorsqu'elle s'est retrouvé en maison de soin palléatif. Le slogan de la Source bleue est une phrase que je me remémore quotidiennement: La vie c'est maintenant. 

Je me souviens d'être allé la visité et qu'elle m'ai dit de ne pas lâcher, qu'elle me trouvais bonne. Peu de temps après elle est décédé et je me suis dit que ça aurait pu être moi, on ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Je me suis dit que j'allais vivre mes rêves à fonds avant qu'ils ne soient trop tard et surtout pour ne pas avoir de regrets. 

Plus tard, j'ai organisé une levée de fonds afin de remercier la Source Bleue. Je voulais rendre un dernier hommage à Johanne et aussi redonner à plus grand que moi. Redonner est tellement gratifiant.

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.)

 Dauphin Déterminé

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _

 -positive
-ambitieuse
-motivé
-déterminé
-chaleureuse

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel, et pourquoi ?

Ma coach en affaire Mélissa Normandin Roberge avec l'univers de Paillettes qu'elle a créé! 

Grâce à elle je me sens comprise dans ma réalité d'entrepreneure, j'ai des outils puissants pour m'aider à avancer et je suis beaucoup plus épanouie.

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ?

Je réfléchis à cette question et rien ne me vient en tête... Je suis vraiment sur mon X et je pense que chaque être humain connait son lot de gloire et de difficulté. 
Je suis bien à être moi!

Être Trump pour démissionner?

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?

Se mettre à la place des autres afin de rester le leader que l'on aimerait suivre et qui nous inspire!

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ?

 Il ne faut pas prendre des refus personnels, être persévérant, s'allier avec des gens qui sont professionnels dans des domaines connexes.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ?  

J'aimerais générer 10 fois plus de revenus avec les ventes en lignes et vendre à l’international au quotidien.
Continuer de créer des collections spéciales pour des œuvres caritatives.
Créer encore plus de collections promotionnel pour des entreprises.
Avoir 5 employés à temps plein.
Parcourir le monde afin de m'approvisionner en matériaux.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès?

Vision
Action
Persévérance
Rester sois même 
Prendre soin de sa vie personnelle

Comment

Hélène Boissonneault - Effet PH, Femmes inspirantes 2018

Comment

Hélène Boissonneault - Effet PH, Femmes inspirantes 2018

Hélène Boissonneault- Effet PH

Vous vous souvenez de notre publication sur les femmes inspirantes en 2018. Mme Boissoneault fait officiellement partie de cette liste.

Profession et Entreprise

Co-fondatrice, web-éditrice, blogueuse, conférencière à Effet PH et Éducatrice, auteure, conférencière à Semeurs de bonheur

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ?

Pour moi l'ambition c'est de savoir ce que l'on veut, de savoir comment on le veut, d'y croire profondément et de faire ce qu'il faut pour y parvenir en restant toujours ancrée dans nos valeurs et en ayant la focalisation sur ce qui nous motive réellement. Ne jamais perdre de vue l'objectif tout en savourant la route. 

Je suis une femme positive qui croit que tout est possible, au quotidien je me donne les outils, je vais les chercher lorsque je ne les ai pas, afin d'atteindre mes objectifs et réaliser mes rêves et surtout, je m'amuse avec tout ça. En aucun temps je ne baisse les bras. Je change parfois de parcours, je réajuste "le tir" mais toujours je reste focaliser sur ma motivation, l'objectif de départ et mes valeurs. Le plaisir fait parti de mon quotidien et il est le moteur, la motivation de mes ambitions. 

Mon verbe est "inspirer" et j'espère sincèrement chaque jour inspirer des gens autour de moi à aller au bout de leur ambition. J'ai été mentore pour quelques femmes entrepreneures durant quelques années et ce que je trouvais le plus génial c'était de les voir de semaine en semaine revenir me voir motiver et fières d'avoir accompli de petits et grands pas vers leur objectif. 

En 2012, je me suis fracturée la cheville. On m'avait dit que je ne pourrais plus courir. En 2016, pour mes 40 an, je courais à Québec mon premier 10 km organisé. Pour y arriver, j'ai fais preuve de beaucoup d'ambition et de persévérance. Je me suis refracturée la même cheville en 2018, la prochaine course va attendre !

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ?

Amuse toi ! Ne prends pas la vie au sérieux et surtout reste toujours toi même ! 
Ne perds pas ton temps avec les personnes qui ne voient pas ta pleine valeur. 
Fais toi confiance. C'est incroyable tout ce que tu peux accomplir en une journée !

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ?

Chaque épreuve fut riche en apprentissage, je crois que c'est le plus merveilleux de ces épreuves. Toutefois, ma dépression fut certainement la plus riche de toutes par contre. J'y ai compris que lorsque l'on ne va pas où on doit aller, la vie nous ramène là où on doit être. Qu'il est primordiale d'être authentique et de s'amuser. Et surtout, j'ai compris que je devais m'aimer, me respecter et m'accorder toute l'importance que je mérite. Cela m'a permis de voir que j'avais en dedans de moi toutes les ressources pour me sortir de chaque situation et que je pouvais tout accomplir. Aucune "montagne" ne sera jamais aussi grosse que cette dépression !

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.)

Lionne-Positive ! J'ai un fort caractère, je défends "mes petits" avec passion et vigueur tout en étant toujours souriante, de bonne humeur et positive.

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _

compétentes, motivées et positives. Je désire travailler avec des personnes qui ont la même motivation que moi, qui mettront du temps et de l'énergie dans le projet. Je travaille avec des gens qui ont des compétences complémentaires aux miennes et qui savent ce qu'elles doivent faire et le font merveilleusement. Et surtout, des personnes positives, qui sauront rire et verront les défis avec bonheur.

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel, et pourquoi ?

Ma fille Océane. Dans tous les domaines, ma fille est ma plus grande mentore et coach. Pour elle, je veux être la meilleure, faire de mon mieux et me surpasser. Je veux qu'elle sache que tout est possible, qu'aucun rêve n'est trop grand ou trop fou. Elle me ressemble beaucoup, elle me renvoie parfois une image que j'aime moins de moi et chaque fois que cela se produit, je fais ce qu'il faut pour que cette image devienne positive à mes yeux et aux siens. Parfois, j'aurais eu envie de lâcher certains projets ou rêves et lorsque je pensais à elle, je me disais que je ne pouvais pas, qu'elle me regardait et que je voulais qu'elle soit fière de moi ! 

Elle me conseille et m'accompagne dans plusieurs projets. Elle a commencé à faire du réseautage avec moi elle n'avait que 6 ans et voir sa fierté dans ses yeux valait tous les efforts que je faisais, que je fais. Elle a 13 ans maintenant et encore je vois cette fierté et cela me donne le courage, le feu pour continuer quand ça va moins bien !

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ?

Moi même. Je ne veux pas être dans la peau de personne d'autre, j'aime tellement qui je suis. J'ai longtemps voulu être une autre maintenant je veux être moi en tout temps !

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?

La qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader est selon moi être confiante. Savoir faire et avoir confiance. Une bonne leader aura confiance en elle et fera confiance en son instinct en premier lieu. Elle saura s'entourer de gens en qui elle a confiance. Elle les choisi pour leurs compétences, leurs savoirs et aura confiance en leurs décisions et actions. Une bonne leader ne dit pas comment faire, elle demande comment faire aux personnes qui ont les compétences pour le faire et écoute ce qu'elles ont à dire.

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ?

Reste toi même, soi authentique, amuse toi et surtout ne laisse personne te dire que tu ne peux pas ! Tu peux ! 
Entoure toi, c'est important et surtout des bonnes personnes. Trouve des gens qui te complètent, qui ajouteront de la plus valu à tes compétences et qui les feront ressortir positivement. Soit fière du chemin que tu fais et soit reconnaissante pour chacune des étapes. Regarde ce qui se fait et innove ! Pas besoin de réinventer la roue, innove dans ce qui existe déjà et fais le avec ton cœur et TA marque. Fais ça simple.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ?

Moi ! J'espère être une femme accomplie, heureuse et fière de mon parcours. 
C'est vraiment difficile pour moi de me projeter dans 5 ans. C'est vraiment trop loin ! Mon Amoureux et partenaire en affaires à cette capacité là mais pas moi! On se complète merveilleusement bien en tous points ! Je suis plus dans le "day to day", ça me convient davantage. J'ai accompagné mon papa dans sa fin de vie l'an dernier et cela m'a davantage ancrée dans cette envie de vivre pleinement chaque jour et ne pas regarder trop loin en avant. Si je suis fière de ce que j'accomplie chaque jour, c'est parfait pour moi ! Il y a des jours que mon plus grand accomplissement sera de prendre une douche et d'autres jours ce sera d'inspirer 2 500 personnes à un mode de vie minimaliste et zéro déchet, et ce sera tellement parfait comme ça.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès?

S'amuser, avoir du plaisir dans ce que l'on fait, être reconnaissante et être capable de se remettre en question ! 
D'ailleurs je crois que le succès c'est lorsque l'on se réveille le matin, le sourire aux lèvres et le cœur joyeux, en étant reconnaissante de ce que l'on a, de ce que l'on est, sans jamais rien prendre pour acquis !

Comment

1 Comment

Le harcèlement psychologique au travail : sujet tabou? Sujet douloureux? Les deux?

mihai-surdu-415698-unsplash.jpg

Depuis le 1er janvier 2019, une nouvelle loi anti-harcèlement au travail est en application au Québec.

Certes, la plupart des personnes qui liront cet article sont des entrepreneures, travailleuses autonomes ou micro-entreprises et donc pourraient ne pas se sentir concernées par ce sujet. Mais la très grande majorité a été (ou est encore) une employée et a donc pu vivre du harcèlement au travail ou connaissent un proche qui en vit.

Même si vous êtes à votre compte, cela peut aussi vous arriver avec un fournisseur, un client ou un partenaire d’affaires. Personne n’est à l’abri. Ce n’est pas de la paranoïa, c’est une triste réalité.

Malheureusement, le harcèlement au travail est tabou et un sujet douloureux.

Les victimes ne se rendent pas compte de suite qu’elles en subissent. C’est d’autant plus insidieux car cela s’immisce dans leur quotidien à leur insu.

Il y a quelques signes à ne pas négliger. Déjà et avant tout, écoutez-vous et arrêtez de vous dire que cela va passer. Non! Si vous commencez à ressentir un manque d’envie d’aller au travail ou de travailler avec telle ou telle personne, une sensation désagréable juste à penser à certains dossiers mais surtout à certains collègues, supérieurs ou clients, dites-vous qu’il n’y a pas de fumée sans feu.

La mise à l’écart, le manque d’intérêt pour ce que vous faites ou dites, les remarques désobligeantes ou même hostile à votre égard, la répétition de ces actes, etc, sont autant de comportements typiques de la part du harceleur.

Soyez à l’écoute de votre moi intérieur. Il est votre meilleur guide.

Mais surtout parlez-en autour de vous, d’abord en dehors du travail pour vous aider à vous outiller et vous soutenir. Et si vos doutes se confirment, alors commencez à ramasser vos armes pour vous battre. Oui, c’est un combat qui s’enclenche et il laissera des traces au plus profond de vous-même. Ces cicatrices mettront du temps à guérir mais seront aussi une base pour vous reconstruire.

Commencez à accumuler les preuves aussi minimes soient-elles car même si la nouvelle loi aidera les victimes, il reste qu’elles ont la charge de la preuve. Restez sur les faits et ne tombez pas dans le jugement. Soyez plus à l’écoute de vos collègues ou partenaires d’affaires qui semblent en subir, restez en contact avec vos anciens collègues qui sont partis parce qu’ils n’en pouvaient plus ou vos anciens fournisseurs qui ne veulent plus travailler avec le potentiel harceleur. Quand vous avez votre certitude, parlez-en et nommez clairement le fait que vous vivez du harcèlement à votre supérieur, à vos rh, pour que des actions soient posées. Si rien n’aboutit, vous avez 3 choix :

  • Accepter et subir au risque de vous détruire psychologiquement. On veut tous garder un salaire car à ce stade, c’est un salaire qu’on garde et non un emploi.

  • Se mettre en maladie car cela devient insupportable et que vous êtes à bout. Ainsi, non seulement vous prenez du recul mais aussi vous attirez officiellement l’attention sur la situation.

  • Soyez hystérique lors de la prochaine agression de la part de votre harceleur. Cette personne restera surprise que vous réagissiez de la sorte et sera dévoilée au grand jour.

  • Pour les cas concernant un client, un fournisseur ou un partenaire, mettez les choses au clair et mettez fin à la relation d’affaires toxique.

La très grande majorité accepte de subir et c’est là le drame.

Toutes les personnes que j’ai rencontrées lors de tables rondes à ce sujet avaient toutes des points communs :

  • Ce sont trop souvent des femmes mais pas exclusivement.

  • Ce sont des personnes très compétentes qui viennent déranger soit un collègue, soit un supérieur, soit un client, fournisseur ou partenaire dans leur incompétence.

  • Ce sont aussi des personnes positives et ayant un bon esprit d’équipe

  • Ce sont des personnes avec un profil intrapreneur ou entrepreneur. Elles apportent très souvent de bonnes idées ou sont de bons leaders de projets.

  • Mais ce sont aussi des personnes qui ont la naïveté de croire que l’éthique et le respect sont des normes applicables par tous. Oui, j’assume le mot naïveté car dans ce cas précis, les victimes sont des personnes qui croient en la bonne foi de tous et ce devrait être le cas. Mais l’Homme est un loup pour l’Homme et partout où il y a compétition comme le milieu de travail et des affaires, le respect ou l’éthique ne seront pas des règles d’or pour tous.


Pour finir sur une note plus positive, c’est aussi le fait d’en avoir vécu  qui, parfois, nous pousse à partir en affaires. Ça vient réveiller notre moi entrepreneure. On a ce ras-le-bol de subir et on crée enfin notre chance. On décide de notre avenir, on le reprend en main. Cette période douloureuse de notre vie professionnelle poussera certaines à agir et leur permettra d’oser! Je n’irai pas jusqu’à leur dire merci, certainement pas mais je leur dirai qu’ils n’ont pas pu éteindre notre flamme d’entrepreneure. Croyez en vous!

SM photo corpo.jpg

1 Comment

 HAIFA ROSA MELLITI

Comment

HAIFA ROSA MELLITI

rosapresidente 10.jpg

Docteure en naturopathie, Auteure, Conférencière, Activiste et militante pour les droits de la femme, elle représente un modèle pour bien des femmes en Afrique. Elle est spécialiste dans la recherche de solutions durables pour les conditions des femmes rurales dans les domaines de l’entrepreneuriat solidaire, l’égalité, l’autonomisation et les droits des femmes.

Profession et Entreprise : 

Chef d'entreprise de Conférence Femme Africaine . C’est une organisation qui œuvre pour le bien être, l’égalité, l’autonomisation, la santé, la lutte contre toutes formes des violences, l’entreprenariat et l’insertion socioprofessionnel des femmes africaines dans la diaspora.

Quelle est ta définition de l’ambition ? Et comment l’incarnes-tu dans ton quotidien ?

L'ambition pour moi et d'apporter le bien à l'humanité et plus particulièrement aux femmes rurales en Afrique, je l'incarne à travers mon travail , mes projets et mes interventions dans différents pays africains.

Si tu avais un conseil à donner à la femme que tu étais il y a dix ans, qu’est-ce que ce serait ? : 

Ce que je souhaite dire aux femmes c'est les encourager à oser, à croire, à entreprendre et à prendre des risques.

Quelle épreuve dans ton parcours a été le plus riche en apprentissages ? Et pourquoi ?

 Je devais apprendre la patiente durant mon parcours d'entrepreneure car, je suis quelqu’un qui n' a pas été patiente au départ car, je voulais que les choses aillent vite comme je l'imaginais ,et grâce à la persévérance je suis devenue aguerrie , compréhensible et solidaire.

Si les gens avaient à t’attribuer un totem qu’est-ce que ce serait? (un animal + qualité, ex: castor persévérant , etc.): Cheval la passion

Complète l’énoncé suivant : les personnes avec qui je collabore doivent absolument être _ : 

être motivées et solidaires

Quelle est la personne qui a eu le plus d’influence dans ton cheminement professionnel: 

Mon papa que j'adore qui me soutien.

Si tu pouvais, pendant 24h, être dans la peau de la personne de ton choix (artistes, collègues, politiciens, etc.) , qui est-ce que ce serait et pourquoi ?

Si je pouvais être dans la peau d'une personne pendant 24h ça serait son Excellence Madame Graça Simbine Mandela car, elle est la seule femme vivante à avoir mariée deux présidents. Son courage, sa ténacité , son combat pour le respect des femmes africaines ainsi que sa générosité, on fait d’elle une icône en Afrique

Selon toi, quelle est la qualité la plus importante à posséder pour être une bonne leader ?

La qualité pour être une bonne leader est d'être visionnaire et a l'écoute.

Quel conseil donnerais-tu aux femmes qui veulent intégrer ton domaine et s’y démarquer ?

D'apprendre et de rester elles- mêmes.

Quand tu regardes ta situation actuelle et que tu te projettes dans 5 ans, qu’est-ce que tu souhaiterais avoir accompli ?  

Ce que je souhaite accomplir c'est que les femmes rurales dans les pays Ouest Africains puissent vivre de leur propre travail artisanale.

D’après toi, c’est quoi la clé du succès?

Les clés du succès est le travail , l'éducation et la persévérance.

Comment

Joanie Lacroix - Pastel Fluo

Comment

Joanie Lacroix - Pastel Fluo

Joanie Lacroix est la fondatrice et entrepreneure sociale de la plateforme Pastel Fluo. Productrice dans l’univers de la publicité et de la télévision pendant plus de 10 ans, une grande épreuve bouleversa sa vie en 2015 (le décès de son fils Thomas), ce qui a fait renaître en elle le désir d’éveiller les consciences et d’inspirer l’être humain.

Comment

Être entrepreneure ET avoir une vie sexuelle de feu !

Comment

Être entrepreneure ET avoir une vie sexuelle de feu !

Être entrepreneure et avoir une vie sexuelle de feu!

En étant entrepreneure moi-même, je sais à quel point on a tendance à mettre notre vie sexuelle au bas de notre liste de priorités. Une situation classique : tu dois mettre beaucoup d’efforts pour faire avancer tous tes projets, la situation te cause beaucoup de stress et ta libido est en chute libre. Tu te reconnais ici (c’est normal et c’est très correct)? Dans cet article, je te présente mes trucs & conseils pour avoir une vie sexuelle épanouie en étant une entrepreneure accomplie !

Avant tout, qu’est-ce qui peut causer une baisse de libido ?

  • Les distractions mentales : avec un hamster marathonien qui spin dans notre tête comme si sa vie en dépendait, c’est difficile d’avoir l’esprit libre pour avoir envie de faire l’amour. Le stress dévie notre attention ailleurs que sur notre vie sexuelle.


  • L’épuisement : le stress vient souvent accompagné de période d’insomnie. Ton corps n’a pas la chance de récupérer suffisamment durant la nuit et il ne te reste plus assez d’énergie pour faire l’amour quand toutes les autres tâches de la journée ont été accomplies.


  • La détresse psychologique : il faut comprendre que le stress est une émotion négative et le désir sexuel, une émotion positive. C’est très difficile de vivre une émotion positive quand notre tête est occupée à vivre des situations difficiles et à se concentrer sur le négatif. La prise de médicaments (les antidépresseurs par exemple) peut également affectée notre libido.


  • La changement au niveau des hormones : au niveau physique, un changement de ton taux d’hormones (grossesse, ménopause, prise de médicament, etc.) peut avoir un effet négatif sur ta libido.



Par où commencer pour reprendre le pouvoir sur ta vie sexuelle ?


  1. Prends soin de toi en premier : tu le sais probablement déjà, ta santé affecte directement ton désir sexuel. Commence d’abord par des petits gestes pour prendre soin de toi (pas de résolution qu’on tient 2-3 jours et c’est fini, non non!) : manger de façon équilibrée selon ta faim, bouger plus, sortir à l’extérieur en nature, prendre le temps de décrocher et prioriser ton sommeil. Choisi un élément parmi ceux-là qui sera ton point de départ. Tu dois remplir ta tasse en premier avant de pouvoir redonner aux autres autour de toi :)


  1. Communique de façon authentique dans ta relation : pendant un moment calme avec ton amoureux.se, je te conseille d’ouvrir la discussion et de parler de comment tu te sens, des situations stressantes que tu vis ou simplement de ventiler. En parler ouvertement, ça t’enlève beaucoup de pression et ça permet à l’autre d’être au courant de ce que tu vis pour pouvoir mieux t’aider et te supporter. Si tu as des questions ou des préoccupations, n’hésite surtout pas à m’envoyer un message. Ça me fera un immense plaisir de t’accompagner à travers tout ça.


  1. Essaie de faire l’amour juste pour voir : sans te mettre de pression, tu peux commencer par quelques préliminaires (qui ne sont pas du tout obligés de se transformer en relation sexuelle) juste pour voir comment tu te sens dans cette intimité. Prends le temps d’écouter les sensations dans ton corps, d’établir ton niveau d’énergie et de communiquer avec ton.ta partenair.e de façon ouverte et claire. Certaines fois, ça va fonctionner et tu auras le goût de faire l’amour. D’autres fois, les baisers et les caresses suffiront et c’est parfait comme ça!


Une dernière chose : tu dois prendre soin de toi d’abord et travailler sur les sources de ton stress avant de pouvoir reprendre le pouvoir et retrouver une vie sexuelle qui te satisfait pleinement !


Marie-Pier


Comment

Mais où est passé la guerrière en toi?

Comment

Mais où est passé la guerrière en toi?

Mais où est passé la guerrière en toi?

Une des parties de ma job de coach, en plus de transformer des croyances limitantes et créer un sentiment de légèreté et de liberté incroyable à l’intérieur de mes clientes, c’est de jouer un rôle de miroir.

J’accompagne des femmes fortes, courageuses qui ont tout vécu dans leur vie et pourtant quand elles arrivent dans mon bureau, elles n’ont aucune idée de tous ces accomplissements et de toutes les forces et les qualités qu’elles ont à l’intérieur d’elles!

J’ai rapidement appris à nommer tout ce que je voyais chez elle et à mettre l’accent sur toutes les choses extraordinaires qu’elles ont vécus puisque comme c’est leur quotidien tout ça et bien, c’est devenu leur normalité d’être ça coche sans vraiment sans rendre compte. Il faut dire aussi que 90% des humains ont besoin de feed-back externe afin d’être capable de réaliser leur pleine valeur dû à la programmation qu’ils ont depuis leur naissance.

Donc je côtoie ces femmes, qui soit se contente du minimum ou encore abandonne rendu juste avant la porte… Vous savez? La porte de l’opportunité derrière laquelle il y a l’autre monde! Derrière laquelle tout ce qu’elle désire s’y trouve… Elles ont la croyance qu’elles ne méritent pas mieux, qu’elles n’y arriveront jamais, qu’elles ne sont capables de rien et se tape même sur la tête pour tout ce qui ne va pas comme elles voudraient dans leur vie…

Mais savez-vous quoi, elles y sont déjà rendues! S’il y a des portes en face d’elles, c’est qu’elles ont déjà fait tout ce qu’il fallait pour créer autant d’opportunités! Reste qu’à donner le coup de pied pour la défoncer ou encore, juste tourner la poignée…

Eh bien ces femmes c’est vous et moi! Pourquoi ne vous donnez-vous pas le droit d’ouvrir tout simplement votre porte? Vous avez un cœur de guerrière! Vous avez déjà tout fait le chemin pour l’atteindre ou même la créer! Donc respirez un grand coup et ouvrez la porte… Juste de l’écrire ça fou la chienne! Vous imaginez?! Il ne vous reste plus qu’à accueillir et recevoir, parce que je vous annonce que vous avez droit à TOUT ce que vous voulez dans votre vie et même à TOUT ce que vous n’êtes même pas capable d’imaginer! Alors prenez cette énergie de guerrière qui vous permet de tout faire dans la vie et catapultez-moi cette porte! Offrez-vous ce cadeau de la réussite et de l’accomplissement à votre juste valeur!

Combien de fois cette année j’ai travaillé tellement fort et qu’enfin quand je sentais que j’y arrivais, je m’entendais dire ben non, c’est trop, je ne serai jamais capable de gérer tout ce succès, toute cette réussite et surtout tout cet argent on va se l’dire! Donc qu’est-ce que je faisais? Je pognais la chienne et je me mettais à douter. Et qu’est-ce qui se passait? Mes clientes annulaient, changeaient d’idées, je perdais des contrats, etc. Je savais que j’y étais et je me suis permis de me laisser tomber… Rien de moins!

Mais comme vous savez, vous commencez un peu à me connaître, je me suis vu aller et j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de premièrement m’avouer que j’avais eu la chienne et deuxièmement prendre action pour ne plus que ça arrive!

Je me suis donc trouvé enfin ma propre coach (je dis enfin car ça fait un bon moment que je cherchais la personne parfaite pour m’accompagner, tsé une coach de coach 😉), celle à qui je peux à mon tour parler de mes insécurités, mes moments paranos, mes glorieuses fois où je braille ma vie et toutes les pensées et les croyances qui peut me passer par la tête! Ouffff Et bien savez-vous quoi? J’ai continué de bûcher comme j’en suis capable et arrivé fin novembre début décembre, j’ai encore été mise face à ma porte et cette fois-ci je l’ai fait exploser! J’ai pris tout le succès qui me revenait et je savoure et célèbre toutes mes réussites à chaque jour!!

Alors qu’est-ce que vous attendez pour que votre guerrière aille jusqu’au bout chercher ce qui lui revient?

En passant, un petit truc pour raviver la guerrière en vous à tout moment c’est vous trouvez une chanson qui vous met dans cet été que vous êtes invincible et que rien ni personne (surtout pas vous-même) ne pourra vous arrêter! La mienne du moment c’est Roar de Katy Perry! 😊

Comment