Catherine_Legare.jpg

Entrevue avec Catherine Légaré, présidente-fondatrice d’Academos

Parlez-moi de votre entreprise et de sa mission

Academos est un organisme à but non lucratif qui connecte gratuitement les jeunes de 14 à 30 ans avec la réalité du monde du travail.

Sur notre application web et mobile, les jeunes peuvent dialoguer avec plus de 2600 professionnels passionnés par leur travail. L’objectif : les aider à choisir un métier dans lequel s’épanouir quotidiennement. Parce que la vie est trop courte pour s’ennuyer!

Chez Academos, nous croyons profondément que l’important dans la vie, c’est de faire ce que l’on aime. Trouver un métier qui nous passionne et avoir du plaisir au travail est le meilleur moyen d’avoir du succès et d’être heureux.

Nous favorisons la persévérance scolaire en aidant les jeunes à trouver un projet professionnel qui donne du sens à leurs études et les motive à demeurer sur les bancs d’école.

Ultimement, nous croyons que si tout un chacun s’épanouit au travail, nous formerons une société plus éduquée, qualifiée et prospère.

Décrivez-moi votre parcours

J’ai fondé Academos en 1999 dans le cadre de mon doctorat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Alors qu’Internet n’était encore qu’un concept obscur pour la plupart des gens, j’ai décidé de profiter du potentiel communautaire de cette nouvelle technologie pour démocratiser le mentorat.

Je souhaitais également proposer une solution à l’important enjeu social que représente le décrochage scolaire. J’ai pensé qu’aider les jeunes à se connecter à la réalité du monde du travail et à concrétiser leur projet professionnel serait un bon moyen de les encourager à rester à l’école.

C’est ainsi qu’Academos est devenu mon projet doctoral, qui a pu se concrétiser grâce à l’implication du Collège de Bois-de-Boulogne, avant de se transformer en organisme à but non lucratif en 2011. Au départ, le projet réunissait une centaine de jeunes et 70 mentors, qui échangeaient entre eux par courriels.

Aujourd’hui, ce sont plus de 80 000 jeunes et 2 600 mentors à travers la province qui utilisent l’application web et mobile Academos. L’organisme compte désormais 15 employés, et plus de 2 100 intervenants jeunesse dans 510 établissement scolaire utilisent nos services.


 

L’an dernier, Academos a lancé, en collaboration avec Septembre Éditeur, une nouvelle plateforme d’orientation entièrement numérique nommée Enio.

Enio propose 16 activités interactives pour outiller les élèves du deuxième cycle du secondaire face à leur choix de carrière. Cette nouvelle plateforme a suscité un vif intérêt chez les intervenants scolaires, si bien que 2300 licences d’utilisation avaient déjà été vendues avant même le lancement.





 

Enfin, encore plus récemment, la directrice générale d’Academos, Lyne Maurier, et moi-même avons lancé Élo, une application de mentorat semblable à Academos, mais destinée aux travailleurs au sein des organisations. Élo a pour but de cultiver le développement professionnel et de propulser les talents en entreprise grâce au mentorat virtuel.

Quelle passion vous pousse à vous dépasser?

Je suis une idéaliste. Ce qui me pousse à me dépasser, c’est d’imaginer une société meilleure dans laquelle mon fils grandira. J’aimerais que chaque personne ait le plaisir de s’accomplir dans la société et au travail. Et je crois fondamentalement que ça passe par l’éducation. J’essaie de contribuer chaque jour à cette mission.


Qu’est-ce que cela voudrait dire pour vous « réussir sa vie » ?

Pour moi, réussir sa vie signifie avoir une vie épanouie dans laquelle on réalise notre potentiel et nos aspirations personnelles, professionnelles, et sociales, et ce, quelles qu’elles soient.

Réussir sa vie, c’est avoir une vie en cohérence avec nos valeurs, avec ce qui est important pour nous. C’est aussi être maître de sa vie, plutôt que de se laisser mener par les autres.

Bref, c’est très différent pour moi de ce que l’on entend souvent par « réussir DANS la vie », et qui concerne davantage la réussite professionnelle ou matérielle. Je connais des gens qui réussissent dans la vie et qui ne semblent pas réussir leur vie pour autant.



En quoi le leadership est un élément important dans votre réussite?

Le leadership est un élément essentiel pour différentes raisons. On dit souvent que le leader insuffle la vision qui amène toutes les parties prenantes à travailler pour un objectif commun. Dans mon cas, mon leadership fait en sorte que mes employés, nos partenaires financiers et les membres du conseil d’administration d’Academos comprennent bien où l’on s’en va et comment ils peuvent contribuer au développement de notre organisation.

Je suis aussi une leader dans l’action. Je participe concrètement à nos projets en collaborant étroitement avec mes collègues. Cela fait en sorte que cette vision est ancrée dans le réel et qu’elle tient compte des enjeux et des opportunités qui se présentent sur le terrain.

Le leadership, pour moi, c’est aussi savoir s’entourer des bonnes personnes et leur laisser la place nécessaire pour exprimer leur talent, ce qui permet à l’entreprise de bénéficier du meilleur de chacun dans l’atteinte des objectifs. C’est ce que j’ai fait avec Academos au cours des 20 dernières années en m’entourant de gens qui possèdent des expertises très différentes des miennes, par exemple en administration, en développement des affaires, en relations publiques ou en marketing.


Dites-moi une citation qui vous représente.

« Un bon joueur de hockey suit la rondelle. Un grand joueur va se placer là où ira la rondelle. »

- Wayne Gretzky

Comment